Communautés d'énergie : où en est-on la réglementation en Italie ? 🇮🇹

Communautés d'énergie : où en est-on la réglementation en Italie ? 🇮🇹

Topics
EuropeExpertise

Communautés d'énergie : où en est la réglementation en Italie ? 🇮🇹

Les communautés d'énergie sont des groupes de personnes qui produisent, consomment et partagent de l'énergie renouvelable dans une zone géographique spécifique. Cette pratique en pleine croissance en Europe est une solution prometteuse pour une énergie plus durable, décentralisée et économe.

Dans cet article, nous examinerons comment la réglementation italienne soutient le développement des communautés d'énergie et comment elle peut favoriser un nouveau modèle énergétique plus durable.

🇮🇹 Italie

Les communautés d'énergie sont également en train de se développer en en Italie.

En Italie, une dizaine communautés d'énergie ont déjà été créées, échangeant une dizaine de mégawatts d'électricité renouvelable. Le pays a pour objectif d'accélérer le développement des communautés d'énergie dans le cadre de ses plans énergétiques nationaux. Bien que la transposition définitive de la directive européenne ne soit pas encore adoptée, la CSC est déjà réglementée par plusieurs décrets, dont le Milleproroghe 2020 (la génération ne doit pas dépasser 200 kW). Les CSC bénéficient d'une subvention de 100 à 110 €/MWh sur l'autoconsommation d'énergie. Les participants doivent se trouver dans le même bâtiment ou sous la même sous-station moyenne ou basse tension.

Plus particulièrement, l'Italie a adopté un premier ensemble de règles transitoires en 2020 sur les communautés d’énergie renouvelable par le biais de l'article 42-bis de la loi 8/2020 permettant aux membres de partager l'énergie sous le même poste de distribution basse tension. La taille de chaque centrale électrique qu'une communauté peut posséder a été initialement fixée à 200 kW puis portée à 1 MW avec le décret législatif 199/2021. Les communautés d’énergie cityoyennes ont été définies par le décret 210/2021. Les deux définitions sont similaires et bénéficient des mêmes droits. Leurs droits et leurs cadres d'habilitation correspondent à ceux des directives. Après la mise en place d'un cadre réglementaire national en 2020, plusieurs régions ont développé leur propre cadre pour les communautés énergétiques, qui répond à certaines problématiques locales spécifiques tout en restant dans le cadre établi par la législation nationale.

En savoir plus

Hub